Images : Un employé d'un café a eu tout un choc quand il a appris la vérité sur sa cliente régulière qui commandait toujours une boisson étrange

Un employé d'un café a eu tout un choc quand il a appris la vérité sur sa cliente régulière qui commandait toujours une boisson étrange

Voici toute l'histoire.

Publié le par Je Suis Elle dans Images
Partager sur Facebook
257 257 Partages

Cameron Deane est un employé du Starbucks et il a voulu rendre hommage à une cliente régulière pour une raison bien spéciale. Voici ce qu'il a écrit. 

«Une lettre à une cliente régulière.

J'ai écrit ceci pour montrer l'influence que peuvent avoir les habitués sur les travailleurs du service à la clientèle.

Tu venais tous les soirs. Nous nous sommes demandés où tu étais. Pendant deux semaines, nos nuits ont été silencieuses, sans faille, sans ton beau visage et tes robes colorées et tes nouvelles sur l'entreprise de ton fils.

Nous avions tes yaourts prêts. Un matcha comme boisson.

Mais tu as cessé de venir.

Ce soir, ton ami est venu. Il m'a demandé si je connaissais la fille avec les robes de coton texturées.

Et il m'a dit que tu es décédée.

Tu étais sans-abri. Mais nous ne l'avons jamais su.

Tu es venue tous les jours pendant des mois, et nous nous sommes assis et nous avons parlé avec toi.

Chaque nuit, tu te promenais dans le café, en recueillant des tasses, des assiettes, des enveloppes de paille au sol. Tu n'étais que  sourires.

Chaque nuit, tu es restée jusqu'à la fermeture. Nous fermons plus tôt que n'importe quel autre endroit en ville, mais tu es restée avec nous parce que tu nous a aimé.

Tu as lutté contre ton esprit, comme tant de personnes.

Mais avec nous, tu ne l'as jamais montré.

Tu étais une femme si forte, et je n'arrive pas à croire que tu es partie. Ces nouvelles sont probablement les plus difficiles que j'aie jamais entendues.

Tu nous as même donné de nouveaux ciseaux, parce que tu avais acheté un paquet de deux ... et lorsque tu nous as demandé des ciseaux ... pour ouvrir les tiens ... Tu étais consternée par la faible qualité de ceux que nous devions utiliser.

Tu avais un cœur d'or.

J'ai fait ta boisson une dernière fois ce soir, comme tu l'aimes. Un latte de thé vert venti glacé avec dix boules de matcha, juste au dessus de la glace, avec un couvercle en dôme.

J'ai toujours pensé que c'était étrange, mais tu disais aimer les morceaux que le matcha produisait.

J'ai versé du lait, et j'ai sorti le conteneur de matcha, de sorte que je ne le verrais pas sur le comptoir. Je suis allé prendre la glace, et j'ai éclaté en larmes.

Mon superviseur l'a fini.

Toute la nuit, j'ai regardé la table sur laquelle tu t'es toujours assise, juste au coin, et tu étais là-bas en souriant.

J'ai essayé ta boisson ce soir à travers des larmes.

J'ai aimé les morceaux.»

Partager sur Facebook
257 257 Partages

Source: Love What Matters · Crédit Photo: Love What Matters